top of page

Le piège du surmenage neuro-atypique : évitez le burn out, le bore out et le brown out !

Dernière mise à jour : 2 nov. 2023

Quand on est issus de la neurodiversité, le risque d’épuisement professionnel est plus élevé car on vit tout de manière plus intense. Espaces de travail bruyants et lumineux, surcharge d’informations, tâches répétitives… En tant que neuro-atypique, vous avez certainement des compétences exceptionnelles dans des domaines spécifiques, mais vous pouvez aussi vous retrouver dans des emplois peu stimulants voire répétitifs, qui ne vous permettent pas d'utiliser pleinement vos capacités et de vous sentir valorisés.


Vous sentez-vous parfois submergés par les stimuli de votre environnement, entraînant une fatigue mentale accrue et une difficulté à vous concentrer ?


Avez-vous tendance à vous plonger dans des sujets qui vous passionnent et à travailler sans relâche, sans vous fixer de limites ? Sans parler du « small talk » qui peut être éreintant si l’on n’a pas les codes pour papoter à la machine à café !


Il est essentiel de comprendre que votre cerveau fonctionne différemment et que les dangers du surmenage peuvent vous guetter.


Dans cet article, nous allons nous pencher sur ces risques et proposer différentes approches pour préserver votre santé mentale et votre bien-être. Alors, préparez-vous à prendre les mesures nécessaires pour déjouer ces pièges insidieux !



Article de Charlotte Mader. Coach Professionnelle et Entrepreneure, active dans la prévention de l’épuisement professionnel et promotrice d’espaces de travail neuro-inclusifs

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page